Le vernis au tampon est parfois appelé "vernis gomme laque", ou "French Polish".

Dans sa forme la plus simple, il s'agit de gomme laque, mélangée à de l'alcool à vernir, (le plus souvent, de l'alcool à 95°)
La gomme laque de base, se présente sous forme de paillettes, de poudre, ou encore de plaquettes.
Il s'agit de résine provenant de sécrétions d'insectes appelés cochenilles, qui sont des parasites des plantes, et se nourrissent de leur sève.
Comme son nom l'indique, ce vernis s'applique au TAMPON.
Le tampon en lui même, est un carré de coton ou de lin non pelucheux, dans lequel on dépose un morceau de mèche à vernir, que l'on vient imbiber de vernis.
On joint ensuite les 4 coins du carré, pour former une boule, c'est le tampon.
Il est bien sur possible d'ajouter dans sa préparation d'autres résines et gomme laques, susceptibles de modifier les propriétés du vernis au tampon.
On obtiendra ainsi un vernis plus brillant en ajoutant un petit pourcentage de benjoin.
Un vernis plus souple en ajoutant un peu de mastic en larme, etc... 


Préparation.
Il existe des vernis au tampon déjà préparer, blonds, incolores, décirés ou non.

Pour préparer le vernis soit même, il faut mélanger la gomme laque à l'alcool à vernir.
Environ 150 à 200gr par litre d'alcool.
Laisser fondre la gomme laque, puis filtrer le tout pour obtenir un vernis parfait.

La première étape est facultative.
Il s'agit du PASSAGE A L'HUILE
Il faut poncer finement et parfaitement le support, puis le huiler légèrement à l'aide d'huile de vaseline, pour mettre en valeur les veines et la couleurs du bois.
Bien sur il faut utiliser très peu d'huile, sinon, le vernis peut ne pas prendre comme il faut, ou bien l'huile pourrait remonter à la surface, laissant apparaitre des ombrages, et autres  voiles disgracieux.

Etape suivante: LE REMPLISSAGE
Elle permet d'obtenir un bois parfaitement lisse, qui mettra en valeur l'aspect miroir du tampon.
Selon les vernisseurs, cette étape est la plus importante.
Si on commence par le remplissage, il faut tout d'abord poncer finement le bois.
Puis, on fini de le préparer grâce à un ponçage ultra fin, avec de la PONCE.
Il s'agit d'une poudre de pierre fine.
La ponce s'applique au tampon.
On prépare un tampon humidifié d'alcool, puis on le frotte sur le bois préalablement saupoudré de ponce.
certains vernisseurs utilisent un peu de gomme laque dans, ou, sur le tampon lors de cette étape.
Cela permet de former un amalgame d'alcool, de ponce, de sciure de bois, et de gomme laque, qui remplira le support (un peu comme un fondur)
Renouveler l'opération jusqu'à ce que le bois soit parfaitement lisse.

Etape suivante: LE VERNISSAGE

Imbiber légèrement la mèche avec un mélange de 50% tampon 50% alcool.
C'est à ce moment que le coup de main et l'habitude du professionnel entre en jeu.
-D'abord pour le coup de main.
Si la surface le permet, il faut appliquer le vernis en décrivant des "8", et en appuyant de plus en plus sur le tampon.
-Puis pour sentir à quel moment le tampon pourrait coller sur le meuble.
Avant cela, il faut appliquer quelques gouttes d'huile de vaseline sur le tampon, ou directement sur le bois.

Le tampon doit toujours être en mouvement, et laisser derrière lui, une trace brillante, qui disparait avec l'évaporation de l'alcool.
Pour considérer une application comme terminée, il faut avoir obtenu un glacis uniforme à la surface du meuble.
On laisse alors tirer et sécher le vernis.

Lorsqu'une couche est sèche, on peut appliquer la suivante de la même façon.
Selon les vernisseurs, quand il subsiste des irrégularités, il est possible d'utiliser un tampon légèrement humidifié d'alcool, avec un peu de ponce, et d'huile de vaseline, avec pour but, d'effacer ces irrégularités.

Quand la dernière application de vernis est faite, on peut faire une dernière passe avec une tamponnée d'alcool seul en procédant  par grands mouvements longs, pour effacer les dernières irrégularités.

Etape suivante( si nécessaire): LE RECHARGEMENT
Après plusieurs jours de séchage, il est possible de voir apparaître quelques traces, ou quelques irrégularités dues à un mauvais remplissage, et rendues visibles par l'application du vernis.
On procède alors au "bufflage" (historiquement baptisé ainsi car il se faisait avec une peau de buffle.)
Le bufflage consiste à "poncer" ces traces, avec un chiffon roulé très serré.
On saupoudre la partie en question avec de la ponce, puis on humecte le chiffon d'huile de vaseline, et enfin on le frotte sur la surface à traiter.

On essuie ensuite toutes traces d'huile.
Après le rechargement, on peut éventuellement appliquer une autre couche de vernis.

Etape suivante, L'ECLAIRCISSAGE
Utiliser un nouveau tampon, chargé uniquement d'alcool, et l'appliquer par gestes longs et rapides, pour effacer les dernières traces d'huile présentes sur le vernis.
Attention, l'alcool est le solvant du vernis au tampon, en trop grande quantité, ou frotté trop fort, il diluerait tout votre travail.

Quand toutes ces opérations sont terminées, procéder au polissage final avec le Nikco ou l'entretien des meubles vernis.
Appliquer au coton par petites surfaces, puis essuyer au coton sec.

Etape suivante (si nécessaire) LES PARTIES MOULUREES
Sur ces zones ou il est impossible de passer un tampon, même petit, on utilisera du "copal", sorte de vernis plus épais, composé d'une résine différente.
Appliquer à l'aide d'une mèche ou d'un linge non pelucheux, en une passe, un seul mouvement, sans arrêter son geste.
Répéter l'opération si nécessaire.

Attention.

L'application deu vernis au tampon est un métier.
Chaque vernisseur à ses habitudes acquises au cours de longues années de pratique.
Ces conseils sont donnés à titre indicatifs, et peuvent varier en fonction des essences de bois, des styles de meubles, de la température...
Chaque étape peut endommager la précédente.
Aussi, il est fortement conseillé de faire des tests sur des morceaux de bois sans grande valeur, afin de se familiariser avec les procédés, et les produits.

 

.